Ecosafaris : safari en immersion

Sossusvlei

Présentation

Impossible de visiter la Namibie sans faire étape à Sossusvlei, le lieu le plus magique et le plus photographié de Namibie ! Considéré comme le plus vieux désert du monde et l’un des plus vastes d’Afrique Australe, Sossusvlei est un désert de sel et d'argile (ou « salar ») surmonté d’impressionnantes dunes de sable situé en plein cœur du désert du Namib, dans le Parc national de Namib Naukluft.

Si la route est longue pour y arriver – des centaines de kilomètres de pistes ! – la récompense une fois au pied des immenses dunes de sable ocre est à la mesure de l’effort!

Sossusvlei est en fait composé de 4 valléesVlei » en afrikaans) formant un oued alimenté par la rivière Tsauchab, dont le lit asséché est recouvert d’argile blanche.

En dehors de Hidden Vlei, accessible à pied, il faut un 4x4 pour parcourir les quelques 4 km qui séparent le parking de l’entrée du site des autres « Vlei », à savoir : Nara Vlei, Dead Vlei, et Sossus Vlei.

Les impressionnantes dunes de sable qui entourent ces vallées, dont certaines s’élèvent à plus de 375 mètres au-dessus de la rivière, figurent parmi les plus hautes du monde et forment une véritable mer de sable.

Sossusvlei 2

Origines des dunes de Sossusvlei

Les célèbres dunes de Sossusvlei se sont formées naturellement par l’accumulation au fil des années de grains de sable provenant de l’érosion de grès, transportés par les vents d’Est balayant le désert depuis l’intérieur du Kalahari.

La présence de dunes mobiles à cet endroit résulte donc en grande partie de l’action conjuguée des vents parfois diffus et de la brume marine provenant de la côte. Quant à leur couleur rougeoyante, elle est due à l’oxydation du fer contenu dans le sable. Plus une dune est ancienne, plus sa couleur est vive.

Une faune et une flore de Sossusvlei adaptées au désert

Grâce à l’humidité provenant de l’océan, certaines espèces végétales et animales ont pu se développer et s’acclimater aux conditions hostiles du désert.

Parmi ces espèces « survivantes », on trouve l’acacia erioloba aussi appelé « acacia à girafe » dont il constitue la principale nourriture dans le désert, mais aussi le nara, une espèce de melon sauvage provenant d’un buisson épineux dont les graines sont séchées et consommées par les ethnies locales, ainsi que d’autres espèces endémiques du désert.

La faune de Sossusvlei quant à elle se compose essentiellement de petits reptiles adaptés à l’aridité du climat, tels que le lézard. On y trouve aussi quelques taupes dorées, des springboks et des oryx, rare animal qui parvient à s’acclimater au désert en contrôlant et régulant la température de son corps dans son cerveau.

Des populations d’oiseaux aquatiques occupent également les cuvettes des « Vlei » lorsque celles-ci se remplissent (rarement) d’eau.

Oryx Sossusvlei

Que voir, que faire à Sossusvlei?

Des dunes rouges, des montagnes bleues, la savane jaune…voilà ce qu’offre Sossusvlei, des paysages contrastés à contempler sans modération.

Mieux vaut se lever à l’aube pour admirer le lever du soleil depuis le sommet de l’une des dunes de Sossusvlei ! Le cas échéant, le coucher de soleil est tout aussi magique !

Escalader les dunes de Sossusvlei lors d'une randonnée

L’une des principales activités à Sossusvlei consiste à escalader les majestueuses dunes du site. La plupart des dunes sont accessibles à pied, via des parcours de randonnée guidée ou bien en toute liberté.

Parmi les plus populaires, la Dune 45, surnommée « Big Daddy » en raison de sa taille, immense (325 mètres). C’est la plus haute dune de Sossusvlei et de ce fait aussi la plus touristique.

Dune 45

Pour plus de tranquillité, partez à l’assaut de la non moins impressionnante Big Mama (entre 30 et 45 minutes d’ascension) qui se distingue par la finesse de l’arête de son sommet, ou encore de la Dune Elim, dont les herbes frêles plient sous le souffle du vent, traçant des dessins éphémères sur le sable.

Dune Elim

Du fait de l’étendue du site et de l’effort requis pour escalader les dunes par températures élevées, mieux vaut ne pas être trop ambitieux et s’en tenir à l’exploration d’une ou deux « Vlei ».

S’il en est une incontournable, c’est bien Deadvlei, le lieu le plus emblématique et le plus photogénique du site, reconnaissable à son sol aride craquelé d’une blancheur éblouissante, jonché de squelettes d’arbres vieux de plusieurs siècles.

On y accède par trois chemins de différents niveaux de difficulté. C’est à partir de Dead Vlei que se fait l’ascension de la fameuse Big Daddy.

Si vous préférez marcher à l’écart des itinéraires touristiques, rendez-vous à Hidden Vlei, un salar surnaturel entouré de dunes solitaires, certes plus difficile d’accès (4 kilomètres de marche aller-retour depuis le parking du site en suivant un itinéraire balisé de poteaux blancs) mais dont le paysage désertique et déserté (de touristes) vous donnera le sentiment d’être véritablement seul(s) au monde !

Hidden Vlei

Et si vous découvriez Sossusvlei vu du ciel ? Le survol du désert du Namib au coucher du soleil offre des vues époustouflantes sur les dunes rougeoyantes contrastant avec la blancheur immaculée des salars. Les réservations se font auprès des camps environnants.

Enfin, sur le chemin du retour, ne manquez pas de faire étape au canyon de Sesriem, un trésor géologique peu profond (environ 30 mètres) constitué de roches anciennes parcourues par les eaux pures de la rivière Tsauchab, dans laquelle vous pourrez vous rafraîchir après votre excursion à Sossusvlei. On y accède facilement en voiture, puis en empruntant un petit sentier.

Sesriem Canyon

Comment accéder à Sossusvlei ?

L’accès au site de Sossusvlei se fait à partir du village de Sesriem. Il faut compter une bonne heure de route pour parcourir les 60 kilomètres qui séparent la sortie du village du parking de Sossusvlei.

Une fois sur le site, il faut encore parcourir environ 4 kilomètres en 4x4 pour accéder à Dead Vlei. La route est difficilement praticable. Si vous n’avez pas l’expérience de la conduite dans le sable, mieux vaut éviter l’enlisement et vous faire conduire par un professionnel.

Le parc ouvre aux premières lueurs du jour. Profitez-en ! C’est au lever du soleil, avant que les températures ne grimpent, que l’ascension des dunes est la plus agréable, d'autant qu'il faut compter une bonne journée pour explorer le site.

Où dormir pour visiter Sossusvlei ?

Notez qu’il est impossible de passer la nuit au sein même de Sossusvlei ; la construction de camps sur le site dénaturerait le paysage.

Il est possible en revanche de loger aux portes du site, soit au camping officiel du Namibia Wildlife Resort, soit dans l’un des luxueux lodges situés à proximité, mais il vous faudra dans les deux cas effectuer vos réservations bien à l’avance.

L’idéal est de loger au village de Sesriem, qui compte de nombreux campings et lodges, plus ou moins confortables, mais au calme, et à une distance raisonnable (60 km) de Sossusvlei.

Nos hébergements coups de coeur, le Desert Camp et le Desert Quiver Camp, situés à seulement 5 km de la porte d’entrée de Sossuvlei et qui conjugent confort et vie sauvage.

016350 01 dcamp

Quand visiter Sossusvlei ?

Enfin, s’il est plus agréable de visiter Sossusvlei pendant la saison sèche allant de mai à septembre, sous des températures clémentes, à la saison des pluies, les "vlei" deviennent de véritables points de rassemblement de la faune sauvage et des oiseaux, qui viennent s’y abreuver.

Namibie

Besoin d'un conseil ?

Contactez-nous

Voyages faisant étape à Sossusvlei

icone nl

Recevez nos bons plans