Ecosafaris : safari en immersion

Cote des squelettes

Présentation

Située dans le Nord-Ouest de la Namibie, entre continent et océan, la Côte des Squelettes est une étroite bande de dunes de 500 kilomètres de long sur 40 kilomètres de large, délimitée par le fleuve Kunene au nord et le fleuve Swakop au sud.

Devenue parc national en 1971, elle est connue sous le nom de Skeleton Coast National Park en anglais en raison des nombreuses épaves de navires échoués qu’elle abrite, et en particulier du fameux naufrage du Dunedin Star relaté dans le recueil éponyme de John Henry Marsch, mais pas que !

Les plages de cette partie de la côte étaient aussi jonchées de carcasses de baleines et de squelettes de phoques tués par les chasseurs. Les tribus nomades de la région l’ont quant à elles baptisée « le Pays que Dieu a créé un jour de colère".

Le parc de la Côte des Squelettes, qui couvre la moitié nord du littoral namibien, s’étend sur une superficie de 16 845 km² et comprend deux sections : la section Nord et la section Sud. La section Sud est accessible aux véhicules 4X4 qui peuvent rouler jusqu’à la rivière Ugab (Ugab Gate) tandis que la section Nord n’est accessible que par avion du fait de l’abondance de sable qui en fait un piège redoutable, même pour les véhicules 4X4 les plus puissants. Les épaves de bateaux échoués rendent en outre ses rivages difficiles d’accès.

Sous ses abords de région désolée, la Côte des Squelettes est d’une beauté envoûtante et un désert bien vivant!

Paradoxalement, le parc abrite en effet une faune et une flore d’une étonnante diversité. De nombreux animaux se sont acclimatés à l’aridité de cet environnement a priori hostile, notamment la gazelle springbok plus connue sous le nom d’antilope, mais aussi l’oryx gazelle (ou gemsbok), le lion, l’éléphant du désert, le rhinocéros noir, le guépard,.. ainsi que de nombreuses populations d’oiseaux. 

Les vedettes des lieux restent cependant les quelques 250 000 otaries qui arpentent Cape Cross pour le plus grand bonheur des voyageurs qui viennent des quatre coins du monde pour les admirer !

La mer elle-même est un véritable terrain de jeu pour de nombreuses variétés de baleines et de dauphins dont certaines très rares comme le dauphin de Heaviside.

Skeleton Coast 5

Pourquoi visiter la Côte des Squelettes ?

Avec ses gigantesques vagues de sable ondulant à perte de vue le long de la côte Atlantique et ses rivages jonchés d’épaves de navires, balayés par des vents violents, la Côte des Squelettes a tout d’une contrée inhospitalière. Elle abrite pourtant un incroyable écosystème.

Une faune riche et variée

Le microclimat de la région a permis à une grande variété de faune de se développer loin des rivages, et notamment à un certain nombre d’espèces rares et endémiques comme l’oryx, le springbok, et le rhinocéros noir, qui survivent grâce à l’eau douce et à la végétation fournies par la rivière.

On y trouve également différentes espèces de tortues et de lézards, et plus de 300 espèces d’oiseaux y sont recensées, principalement des échassiers.

Baleines et dauphins, dont le fameux dauphin du Cap, sont également visibles au large de la côte. Le principal attrait faunistique de la Côte des Squelettes, toutefois, se situe à Cape Cross qui abrite la plus importante colonie d’otaries à fourrure de Namibie !

Skeleton Coast 4

L’humidité du brouillard a également permis à une flore variée de se développer, et notamment à des espèces endémiques acclimatées au désert, telles que la welwitschia, reconnaissable à ses deux énormes feuilles souvent déchiquetées par le vent.

Un véritable cimetière (de bateaux) à ciel ouvert!

La côte des Squelettes est aussi réputée pour les nombreuses épaves de bateaux dont elle est parsemée, victimes des courants changeants et de la brume épaisse qui nappe régulièrement les côtes.

Parmi les épaves les plus célèbres, le Dunedin Star qui s'y est échoué en 1942 alors qu’il transportait des vivres pour les forces alliées au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les deux navires qui ont été envoyés pour récupérer les passagers à bord se sont également échoués. Les épaves de ces trois navires sont encore visibles aujourd'hui.

Le Winston (échoué en 1970), le Henrietta (échoué en 1968) et le Montrose II (échoué en 1973) comptent également parmi les tristement célèbres épaves de la Côte des Squelettes.

Skeleton Coast

Si la plupart des surfeurs préfèrent s’adonner à leur activité en toute sécurité entre Swakopmund et Walvis Bay, certains intrépides s’aventurent néanmoins sur la Côte des Squelettes, grisés par l’isolation géographique, le relief accidenté, les conditions météorologiques imprévisibles et les eaux froides infestées de requins ! La pratique du surf y est cependant vivement déconseillée. 

Que faire sur la Côte des Squelettes?

L'accès au Parc de la Côte des Squelettes est réglementé et sécurisé.

La partie nord du parc est inaccessible aux véhicules. Elle ne peut s’explorer qu’en avion au départ de Windhoek, dans le cadre de safaris accompagnés. De Huab au fleuve Kunene en passant par la vallée de l’Hoarusib, où s’écoule l’un des rares cours d’eau jusqu’à l’océan, le survol de cette partie de la Côte des Squelettes réserve des vues à couper le souffle. A Kunene, embarquez pour une excursion en canoë à la rencontre des crocodiles !

cote des squelettes 07

La partie sud du parc, quant à elle, est accessible en 4x4 via la route C34 à partir de Walvis Bay. Faites un premier arrêt au Cape Cross pour observer les quelques 250 000 otaries à fourrure du Cap qui se prélassent sur les rochers ou folâtrent dans l’eau puis, plus au nord, découvrez les fameuses épaves des Winston, Montrose II et Henrietta

C’est dans la vallée de l’Ugab, qui marque l’entrée sud du parc, que démarre votre trek ou votre excursion en 4x4 sur la piste D2302 dont le sol craquelé par le sel de la mer vous fait pénétrer dans un décor lunaire.

Faites une halte dans la vallée asséchée de l’Huab recouverte de welwitschia, puis partez à la découverte des impressionnantes "dunes rugissantes", ainsi nommées en raison du grondement sourd qui en émane lorsqu’on en foule les flancs. Le coucher du soleil y est magnifique !

La piste s’achève peu après, à Möwe Bay, réputée pour ses plages de pierres semi-précieuses polies par les vagues et l’importante colonie de phoques qui la peuple. 

La Côte des Squelettes fait aussi le bonheur des amateurs de pêche et d'activités nautiques!

Conseils :
- Mieux vaut réserver son safari à l’avance car le nombre de visiteurs dans le parc est limité, en particulier si vous optez pour un safari aérien.
- Prévoir des vêtements couvrant de type pantalons, chemises à manches longues, veste, chapeau… pour se protéger des vents de sable souvent violents.

Skeleton Coast 3

Quand visiter la Côte des Squelettes ?

La Côte des Squelettes peut se visiter d’octobre à mars. Cependant la période idéale pour s’y rendre est le début de l’été austral, c’est-à-dire pendant les mois de septembre et d'octobre, quand les fleurs s’épanouissent après les pluies de l’hiver.

Le climat de cette partie de la côte est par ailleurs très inhospitalier. Du fait de la remontée du courant froid de Benguela, elle est très souvent nimbée d’un brouillard dense appelé cassimbo, qui lui confère son atmosphère mystérieuse.

Si les précipitations excèdent rarement 10 millimètres, les vents peuvent souffler violemment de la terre vers la mer et de puissantes vagues déferlent sur les plages, rendant l’accès difficile par bateau.

Où loger?

Côté hébergement, selon vos envies et votre niveau d’exigence, vous aurez le choix entre le camping, les villages de pêcheurs ou encore les confortables hôtels de Cape Cross et Henties Bay, dont le très prisé Cape Cross Lodge dont la situation idyllique face à l’océan vous permettra d’observer de près les fameuses otaries à fourrure du Cap !

Cape Cross lodge

Namibie

Besoin d'un conseil ?

Contactez-nous

Voyages faisant étape à Cote des squelettes

icone nl

Recevez nos bons plans