Ecosafaris : safari en immersion
id

Parc National du Makgadikgadi

Présentation

Les pans salés de Makgadikgadi sont les plus grands pans salés du monde et présentent une étendue unique de paysages d'une beauté naturelle fascinante sur plus de 16 000 km². Son histoire géologique et climatique est dramatique puisqu’à l’origine, s’y trouvait le paléo lac du Makgadikgadi, une des plus grandes mers intérieures au monde, avec une superficie de plus de 90 000 km2. Les pans (dépressions salines) du Makgadikagadi, Nxai pans, Ntwetwe et Sua ont été formés par l’assèchement du paléo lac il y a plusieurs milliers d’années. Cet assèchement est consécutif à des mouvements tectoniques qui privèrent le paléo lac de son approvisionnement en eau par le fleuve Okavango, ce qui généra de la même façon la formation du Delta de l’Okavango. Aujourd’hui les principales ressources en eau sont la rivière Nata et la rivière Boteti, seul bras du Delta de l’Okavango à venir jusqu’ici.

Il s'agit de l'un des habitats écologiques les plus variés d’Afrique, proposant des scénarios pleins de contrastes entre la saison sèche et la saison des pluies. C’est une des 2 seules aires de reproduction et d'alimentation des flamants roses d’Afrique Australe (Soa Pan), et, bien sûr, le théâtre de l'une des migrations les plus spectaculaires de zèbres et de gnous d’Afrique accompagné d’une cohorte de prédateurs.

Les pans du Makgadikgadi possèdent des preuves de l'habitation humaine et de l'utilisation traditionnelle des terres datant du début de l'âge de pierre aux temps actuels. L'un des villages préhistoriques recensés contient l'une des plus grandes concentrations de matériels culturels comprenant 500 structures murales en pierre et 450 cairns en pierre.

Botswana
Des questions ?

Voyages faisant étape à Parc National du Makgadikgadi