Ecosafaris : safari en immersion
id

Bumthang

Présentation

Bumthang constitue l'un des 20 districts (ou "dzongkhag") du Bhoutan. Le nom du Bumthang signifie littéralement "plaine ayant la forme d'un boumpa" (flacon oblong utilisé lors des rites religieux). Au VIIIe siècle, Gourou Padmasambhava introduisit le bouddhisme dans la province.

La ville principale est Jakar, dont le dzong date du XVIe siècle, dans la vallée de Choekor. C'est un pays de vallées encaissées souvent envahies de brumes, ce qui favorise les nombreux mythes et légendes qui existent dans cette région. Le sarrasin, le blé et l'orge sont cultivés dans les vallées et le climat du Bumthang septentrional ainsi que son relief sont favorables à l'élevage des moutons.

Jakar Dzong ou Jakar Yugyal Dzong est le dzong du district de Bumthang. Il est situé sur une crête au-dessus de la ville de Jakar, dans la vallée de Choekor. Il est construit sur le site d'un ancien temple établi par le hiérarque de Ralung, Yongzin Ngagi Wangchuk (1517-1554), lorsqu'il est venu au Bhoutan. Jakar Dzong est peut-être le plus grand dzong du Bhoutan, avec une circonférence de plus de 1 500 mètres.
Le nom Jakar est dérivé du mot bjakhab, qui signifie "oiseau blanc", en référence au mythe fondateur de Jakar, selon lequel un oiseau blanc nicheur signalait le lieu propice pour fonder un monastère vers 1549.

Cette région est considérée comme le cœur religieux de la nation et abrite certains de ses plus anciens temples bouddhistes, notamment Jambey Lhakhang. Selon la légende, cet ancien temple a été construit par le roi tibétain Songtsen Gampo en 659 après JC parmi 108 temples construits simultanément afin de maîtriser une démone maléfique qui s'étendait sur la région himalayenne. C'est le plus ancien lhakhang du Bhoutan. 

Bhoutan
Des questions ?