Ecosafaris : safari en immersion

Luderitz

Présentation

Située sur la partie sud de la côte Atlantique, la ville de Lüderitz est un endroit au charme étrange. Un village bavarois posé sur le continent Africain, entouré de côtes rocheuses et sauvages.

La baie de Lüderitz fut découverte en 1488 par les navigateurs portugais cherchant de nouvelles routes pour faire du commerce. Ils vont la nommer la baie ‘Angra Pequena’ (La petite baie). Cette dernière peu hospitalière na va pas les inciter à rester.

En 1883, Adolphe Lüderitz un commerçant allemand décide de racheter la baie à un chef Nama, Joseph Fredericks. Après un malentendu sur les termes du contrat celui-ci va vendre l’intégralité de ses terres pour 10 000 marks et 260 fusils.

Suite à l’annonce du protectorat Allemand de 1884, Adolf Lüderitz créer un port de pêche qu’il baptisera Lüderitz en l’honneur de sa famille. Les Allemands vont ensuite s’intéresser à la région pour des raisons d’élevage.

En 1908, des diamants sont découverts sur l’actuel Parc national de Sperrgebiet, territoire aussi grand que la Belgique et non loin de Lüderitz. La ville de Lüderitz va considérablement se développer avec l’industrie diamantaire et s’officialiser en 1908. L’Allemagne décide d’interdire la zone de fouille des diamants et va donc créer la Sperrgebiet qui signifie zone interdite.

En 1915, les forces sud-africaines prennent le contrôle de la zone et donnent l’exclusivité de la zone à De Beers qui la conservera jusqu’à l’indépendance de la Namibie en 1990. Aujourd’hui, l’industrie est partagée en moitié entre la Namibie et De Beers.

À ce jour, l’économie de Lüderitz vit principalement des diamants, de la pêche aux écrevisses, de la culture des huîtres, des moules, des crevettes et du tourisme.

Les voyageurs pourront se balader dans la ville et apprécier les étonnantes maisons colorées et la Goerke Haus (maison la plus extravagante de la ville). Ils pourront également faire un détour par la Felsenkirche, une église luthérienne évangélique posée sur les hauteurs de la ville et se rendre au musée de Lüderitz.

La péninsule de Lüderitz est également à découvrir. À 8km au Nord de Lüderitz se trouve la plage d’Agate, recouverte de déblais de diamants. À Sturmvogelbutch vous aurez la possibilité d’apercevoir des flamants roses.

À Lüderitz, vous pourrez apprécier une nourriture constituée des produits frais de l’Atlantique.

À 22 km de Lüderitz, au Diaz Point s’élève un phare blanc et rouge avec la reproduction d’une croix érigée en 1488 par le navigateur Portugais Bartolomeu Dias. Depuis ce point, vous pourrez entrevoir une colonie de phoques, de cormorans, de flamants roses. Parfois on y aperçoit également des dauphins.
À Proximité du Diaz Point se trouve l’Halifax Island qui accueille la colonie de manchots du Cap la plus connue de Namibie.

Au sud de la péninsule, vous pouvez vous rendre à Grosse Bucht une plage sauvage abritant des flamants rose et une épave échouée sur la plage.

Auparavant interdite et située à proximité de Lüderitz, se trouve l’ancienne zone de Sperrgebiet transformée en parc national en 2008. Le parc s’étend sur 26 000 km2 de dunes et de montagnes hostiles. Il est classé 25ème réservoir pour l’humanité même s’il n’a pas encore été complètement exploré.

Le parc est divisé en deux zones : La zone 1 abrite la ville fantôme de Kolmanskop, une ancienne ville diamantaire visitable. Abandonnée après la seconde guerre mondiale elle fut recouverte par le sable en 1956.

Construite après l’abandon de Kolmanskop, Elizabeth Bay est une autre ville fantôme proche de Lüderitz.

Namibie

Besoin d'un conseil ?

Contactez-nous

Voyages faisant étape à Luderitz

icone nl

Recevez nos bons plans